Scooter électrique : différents types et entretien

0 Commentaire

Outre les deux-roues thermiques, différents modèles de scooters électriques commencent à se répandre sur le marché. Fonctionnant à l’électricité stockée dans son accumulateur, ce type de véhicule s’avère plus économique et discret que les modèles de scooters classiques. Il ne nécessite également que peu d’entretien. Quelques gestes doivent toutefois être adoptés pour prolonger sa durée de vie.

Scooter électrique : la garantie d’une conduite agréable

Dans un monde où les démarches vers le développement durable sont de plus en plus recherchées, le scooter électrique comme ceux de chez 2twentyscooters.com se présente comme une alternative à la fois écologique et pratique. Pouvant être tout aussi puissant qu’un deux-roues thermique, le scooter électrique ne consomme pas de carburant nuisible à l’environnement. Sur le marché, ce type de véhicule électrique se décline en deux catégories. Vous avez d’un côté les modèles de 50 cm3 et de l’autre, les modèles de 125 cm3. Un scooter électrique de 50 cm3 est capable de développer une puissance allant de 1 000 à 4 000 W. Il entre dans la catégorie administrative « l1e » et ne nécessite pas l’obtention d’un permis de conduire. Les modèles de 125 cm3 quant à eux développent une puissance de plus de 4 000 W. Puisque la vitesse de ces scooters peut facilement dépasser les 45 km/h, il faut détenir un permis de conduire pour les conduire. Dans ce cas, ces véhicules entrent dans la catégorie administrative « l3e ».

L’importance de la batterie

Selon leurs batteries, les scooters électriques disposent d’une autonomie pouvant aller de 50 à 170 km. En général, c’est la batterie lithium qui est la plus utilisée. Côté entretien, ces modèles sont dépourvus de certaines pièces mécaniques souvent présentes sur les scooters thermiques (courroie, chaîne, segment et embrayage). Ils ne requièrent donc ni vidange ni changement de pièces et seront, de ce fait, plus faciles à entretenir. Parce que c’est la batterie qui assure le bon fonctionnement du scooter électrique et lui procure sa puissance, il faut bien entretenir sa batterie. Pour qu’elle soit fonctionnelle sur le long terme, il faut éviter les surcharges. En effet, une surcharge risque de déclencher instantanément le disjoncteur présent dans le véhicule et pourrait endommager son moteur. Le régulateur de vitesse pourrait également être mis hors service.
La batterie de votre scooter électrique a besoin d’être changée de manière régulière. S’il s’agit d’une batterie au plomb, un changement tous les 12 mois est à prévoir. S’il s’agit d’une batterie lithium, le changement doit se faire tous les 50 000 km.

Les gestes simples à adopter pour entretenir correctement son scooter électrique

Outre la batterie, les freins de votre scooter devront faire l’objet d’une révision à peu près tous les 4 000 km. Un nettoyage hebdomadaire est également conseillé. À force d’être constamment sur les routes, de nombreux débris peuvent s’incruster dans la carrosserie du véhicule et sont susceptibles d’endommager la partie électrique et le système de freinage. Notez toutefois que le nettoyage d’un scooter électrique diffère largement de celui opéré sur un modèle thermique. Il ne peut pas être soumis aux lavages dans une station spécialisée. Pour nettoyer votre scooter électrique, vous n’avez besoin que d’un chiffon humide et d’une brosse à poils doux. Concernant les effets de friction, une lubrification régulière des roulements et des étriers doit être faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *